Mon entrée dans le monde de la littérature

Bonjour à tous et tous,

Aujourd’hui, je vais vous parler du moment et de l’ouvrage qui m’a fait entrer dans le monde des livres. Je devais avoir entre 14 et 15 ans quand notre professeur de français décide de nous conduire à la bibliothèque de l’école (nouvellement inaugurée). La bibliothécaire présente nous explique le fonctionnement du lieu, les heures d’ouverture, nous demande ce à quoi on s’intéresse pour compléter son rayonnage de documentaires.

Ensuite, vient le tour de ma prof. Elle nous demande de choisir un ouvrage parmi les sélections faites par les différents prix. Il y avait de tout; du ado-lisant en passant par le prix des lycéens, ou encore Farniente ou Versele. Un travail sera a réalisé donc tout le monde se rue vers les bouquins qui semble les plus petits et les plus facile à lire. On nous rappelle qu’un ouvrage ne peut être choisi que par deux élèves.

Je me dirige vers un ouvrage dont le dos est orange. Il semble un petit peu plus épais que les autres mais aussi légèrement plus petit. Je le prend. Sur sa couverture, une cabane en bois et ce qui ressemble à un désert autour de cette dernière. Je ne cherche pas à avoir plus d’information, ce sera celui-là. Je vais donc vous parler aussi de mon coup de cœur littéraire, l’ouvrage qui m’a fait entrer dans le monde de la littérature à savoir « Lettre à mon ravisseur » de Lucy Christopher.

51dJhu0AtOL._SX210_

Mais avant tout, qui est Lucy Christopher? 

Elle est née au Pays de Galles mais grandi en Australie (où se passe l’action, dans le désert du Bush) à Melbourne à partir de 9 ans jusqu’à son baccalauréat à l’Université de Melbourne.

Quatrième de couverture

Gemma, seize ans, se fait enlever à l’aéroport de Bangkok où elle est en transit pour le Vietnam avec ses parents. Ty, un homme séduisant de vingt-quatre ans, lui offre un café et Gemma se retrouve dans un état comateux. Quelques jours plus tard, elle se réveille dans une maison en bois, au milieu d’un désert de sable rouge, seule au milieu de nulle part. Ni route, ni habitation, ni rien à l’horizon.

Ça s’est passé comme ça. J’ai été volée dans un aéroport. Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie. Parachutée dans le sable et la chaleur. Tu me voulais pour longtemps. Et tu voulais que je t’aime. Ceci est mon histoire. Une histoire de survie. Une lettre de nulle part. Un thriller psychologique qu’on ne peut ni arrêter, ni oublier. 

Mon avis

C’est une histoire d’enlèvement. On passe tout notre temps dans la tête de Gemma. Ty n’est pas présenté comme dangereux. On s’est qu’il l’est, il a enlevé Gemma. Gemma élabore tous un tas de plans pour s’évader. Le suspens est toujours présent. Il nous tient en haleine.

Le roman tire parfois un peu en longueur car rien n’arrive vraiment (pas de grande fuite), tout ce qu’on veut savoir c’est si elle va s’évader. Un passage m’a arraché le cœur a l’époque.

-Au revoir, Gem, tu as murmuré. Tu vas t’en sortir.

Tu as effleuré la bague à mon doigt et commencé à t’éloigner.

Non. J’ai secoué la tête. Non.

Je me suis accrochée à toi…

Vous aurez compris que ce livre traite d’un sujet difficile : le syndrome de Stockholm. Cette histoire m’a porté. Cette histoire reste une de celle qui m’a le plus marqué au cours de mon parcours littéraire.

Je vous souhaite une bonne lecture.

Musique écoutée pendant la rédaction de cette chronique : Ava Max – Sweet but Psycho

Publicités

Bullet journal de janvier et février 2019

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, nous nous retrouvons pour parler de Bullet Journal. Pour ceux qui ne connaissent pas, le Bullet Journal (ou BUJO) est un cahier qui sert majoritairement à l’organisation. Il est un agenda, une liste de course, de livres à lire ou encore un préparateur de soirée. Je glisse dans le mien la gestion de mon blog et autres préparations à des réunions.

Pour moi, le mois de janvier a été un mois de recherche, de tests en tout genre, qui ne sont pas forcément « instagrammables » mais c’est en faisant des erreurs qu’on apprend. Je ne vais pas m’étaler sur le mois de janvier car je suis légèrement (beaucoup) en retard.

ICI, vous avez accès à une petite vidéo de mon BUJO de Janvier.

2019

J’ai placé mon année sous le signe du re-nouveau et de se mettre à l’épreuve. Oser tout et son contraire. Ne pas avoir peur de rater. C’est pourquoi ma double-page de 2019 contient une citation d’un auteur que j’adore et que je ne risque pas d’oublier car à chaque fois que j’ouvre mon BUJO, je relis cette citation.

« DANS VINGT ANS, TU SERAS PLUS DÉÇU PAR LES CHOSES QUE TU N’AURAS PAS FAITES QUE PAR CELLES QUE TU AURAS FAITES. ALORS LARGUE LES AMARRES, SORS DU PORT, ATTRAPE LES ALIZÉS DANS TES VOILES. EXPLORE. RÊVE. DÉCOUVRE. » – Mark Twain

Pour vous présenter, mon mois de janvier, je vous propose la vidéo suivante. Vous constaterez que ce n’est pas toujours très propre ou très ordonné. Disons que quand je réfléchis, ça part souvent dans tous les sens.

En ce qui concerne mon mois de février, j’ai décidé de le préparer en amont. Tout d’abord, choisir un thème (petit tour sur Pinterest et Instagram). J’ai constaté que ce mois était souvent réservé à l’amour. Donc, mon mois est rouge et noir. J’ai décidé d’ajouter quelque chose à savoir « rester motivée ». Fin Décembre/ début Janvier, on prend souvent de nouvelles (et on l’espère bonnes) résolutions mais un mois passe et la motivation n’est pas toujours au rendez vous. J’ai donc décidé de me donner un coup de fouet (virtuel).

sans titre

 

Sur la dernière page du mois de Janvier, j’ai créé une page pour préparer mon mois de février.

On y trouve un dessin approximatif de ma double-page de février et la liste de toutes les pages que je veux absolument retrouver en ce début de mois.

 

Ma double-page de couverture est très simple. La coté gauche est composé d’images et deparoles de chanson qui sont, pour moi, inspirante et motivante à savoir: « Fighter » de Christina Aguilera reprise par Darren Chris et « High hopes » de Panic! at the disco. Du coté droit, vous trouverez, une vue du mois à venir et l’intitulé du mois. Je me suis essayé à la calligraphie. C’est loin d’être parfait mais pour un premier essai … Les stickers coeur proviennent d’une planche de stickers achetée chez Action.

sans titre

Mon monthly n’a pas évolué depuis plusieurs mois. Une grande colonne créé avec du Whashi tape sur-lesquelles j’écris le l’initiale du jour et le jour. J’essaie que la couleur du tape soit raccord avec le thème. En face de mon monthly se trouve mon monthly goals (objectifs du mois). Il reprend mes objectifs personnels et professionnels.

sans titre
Monthly

 

sans titre
Monthly goals

 

 

 

 

 

 

 

Ma double-page suivante est divisée en deux parties. Ce sont deux trackers. D’abord, un tracker d’humeur. En effet, je pense que cela pourra m’aider à faire le point à la fin de chaque mois. En un coup d’œil, je pourrai visualiser mon mois. J’ai essayé de dessiner un gobelet fumant (de café ou thé). Ensuite, un tracker d’habitude, le choix des différentes habitudes est directement lié à mon vision board (voir article sur le vision board : Objectifs 2019).  Je me suis laissé un espace pour commenter certaines habitudes.

sans titre
Petites habitudes

Ma double-page suivante est consacrée à la nourriture. En effet, un de mes objectifs pour cette année et sûrement pour les prochaines à venir. Vous trouverez une page listant les fruits et légumes du mois et en vis-à-vis des dessins de ces aliments. C’est le troisième mois que je m’exerce au doodle de fruits et légumes. Je ne pense avoir un talent particulier pour le dessin mais en y travaillant, il est plus que possible de faire quelque chose de ressemblant.

sans titre
Fruits et légumes du mois de février

Les pages suivantes sont des pages qui me servent, la première à inscrire mes kiffs du mois (bons moments seule ou à plusieurs mes lectures enthousiasmantes, …) et la seconde à gérer ce blog (idées d’articles, …). Ces pages sont simples (titre de la page et séparation au tape) et j’y ai laissé le plus d’espaces possibles pour savoir m’exprimer le plus librement.

sans titre
Kiff et Blog

On arrive enfin à mon semainier. Pour la première semaine de février, elle n’a que 3 jours. J’ai profité de cette petite semaine pour me perfectionné dans « l’art » de dessiner des banderoles. Par jour, je note ce que j’ai à faire, dealine à tenir, projets, …

sans titre
Semainier

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas!

A vos crayons, à vos cahiers

 

Petite musique à écouter : un peu de nostalgie avec Jesse McCartney – Leavin’

Une lecture inspirante : « Begin Again » de Mona Kasten

Bonjour à tous et toutes,

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon coup de coeur littéraire du mois de Janvier à savoir « Begin Again » de Mona Kasten.

Qui est Mano Kasten?

Je ne connaissais pas le travail de cette autrice avant de m’intéresser à ce roman. Cette autrice a également écrit la suite de Begin again (Trust Again (Again#2) que je compte également lire car ce premier tome m’a vraiment plu. Avant de se consacrer à l’écriture, elle était bibliothécaire. Ce genre d’information résonne en moi au vu de mon métier.

Quand est-il de l’histoire? 41rayoconll._sx312_bo1,204,203,200_

Nous suivons dans « Begin Again » l’arrivée d’Allie dans une nouvelle ville, Woodshill, où elle compte aller à l’université. Elle se trouve à 1000 kilomètres de chez elle et cherche à se loger. Cela s’avère plus compliqué que prévu. La seule chambre convenable est celle proposée par Kaden White. C’est de cette manière que nos deux héros vont se rencontrer.  Ils ont leur première dispute et Kaden va imposer 3 règles à Allie : elle ne doit pas lui parler d’elle ou de sa vie, ne doit pas se plaindre et résister à  son charme. 

Et si on parlait un peu des personnages … 

Kaden White m’a tout de suite fait pensé à Hardin Scott (After d’Anna Todd) par son attitude (soufflé le chaud et le froid auprès des personnes qu’il fréquente et donc Allie, il est secret sur ce qu’il pense et ce qu’il fait et son coté bad boy), par certaines de ces remarques (« Je n’ai pas de sautes d’humeur, ma belle. Je suis toujours insupportable« ) et son physique (tatoué musclé, …). J’ai vite accroché à ce personnage. Son coté bad boy m’a attiré et je voulais savoir pourquoi il avait un tel caractère.

Allie est un personnage avec lequel j’ai moins accroché. Toute l’histoire se déroule de son point de vue. L’histoire est donc le reflet de ce qu’elle pense et ressent et je trouve que par moment, cela nous fait oublié les personnages secondaires et j’adorerais savoir ce que pense Kaden. Aussi, l’image de fille parfaite qu’elle endosse ne m’a pas plu.

Qu’ont-ils en commun? 

Kaden et Allie ont des passés compliqués impliquant leur famille. Ils nous montrent qu’il est difficile de se construire en tant qu’adulte si les fondations sont fragiles. Ce livre nous permet de nous poser des questions sur ce que l’on veut être et pas ce qu les autres voudraient qu’on soit.

En bref … 

Si je devais résumer ce livre en un mot, ce serait CONSTRUCTION. Il faut apprendre à s’aimer, s’accepter, travailler sur son passé pour se construire un avenir.

Objectifs 2019

Bonjour à toutes et tous,

J’ai beaucoup hésité avant de poster cet article. Je me demandais si il était à propos par rapport aux sujets que je traite habituellement. J’ai décidé que oui. D’une part, dans mes objectifs 2019, j’intègre ce blog, mon BUJO et autres visites culturels et d’autre part car j’ai découvert une nouvelle manière de présenter ces objectifs pour ne pas les oublier.

Je vais vous parler de Vision board. Je cherchais désespérément un moyen de noter mes objectifs pour ne pas les oublier et pour me motiver. J’ai réfléchi et lister dans mon BUJO (personal book pour moi car j’y fais plus que m’organiser) mes objectifs pour l’année 2019 et comment dire .. une petite catastrophe. Ce n’était pas assez clair et ça ne me motivait pas.

Mes objectifs se présentent sous 4 catégories : santé, psychologie, vie culturel et Home.

Donc, mes objectifs culturels sont :

  • Lire au moins 24 livres sur l’année (romans, littérature scientifique (bibliothéconomie), …) et participer à un défi livresque.
  • Réaliser des visites culturelles (musées, foire du livre, château, convention, …)
  • Bujoter plus régulièrement. J’entends par là que d’écrire dans mon Personal Book me fait énormément de bien. Pourquoi arrêter ce qui nous procure du plaisir 🙂
  • Blogger plus régulièrement aussi. J’aimerais me tenir à au moins deux articles par mois.

Le vison board donc est un tableau fait d’images, de mots, de dessins qui représente nos objectifs pour l’année. je l’ai découvert en faisant différentes recherches sur Instagram, Pinterest et sur Youtube en particulier, cette vidéo.

Le vision board ne s’utilise pas qu’annuellement. Vous pouvez en avoir un par an et ensuite subdiviser vos objectifs mensuellement. (12 vision board) ou pourquoi pas un annuel et des trimestriels.

Voici le mien qui se trouve au-dessus de mon bureau. En effet, pour ne pas oublier mes objectifs, ils se trouvent à hauteur de mes yeux quotidiennement. Vous pouvez aussi l’ajouter au début de votre mois dans votre BUJO.

47692312_275796463094794_4929671458847956775_n(1)

Vous retrouvez sur ce vision board tous mes objectifs de l’année. Il n’y a pas de hiérarchie dans mes objectifs , ils ont tous la même importance. La taille des photos ne détermine pas du tout l’importance de l’objectif.

À vos claviers, imprimantes, papiers crayons, …

Musique écoutée pendant l’écriture de cet article : Panic! At The Disco – High Hopes

« Bastard » de J.L. Perry

Bonjour à tous et toutes,

Lors d’une visite à Tournai chez une amie, une envie nous prend d’aller chez un bouquiniste, La bourse aux livres, comme à notre habitude. Je flâne dans les rayons, sortant de leurs étagères un livre ou l’autre et me voilà nez à nez avec « Bastard » de J. L Perry. Je me dis que ce sera une parfaite lecture d’entre deux (lecture facile sans prise de tête) et que je l’aurai oublié à peine lu. Voici ma première erreur.

Avant tout, qui est J.L Perry?

Quarantenaire australienne de New Romance, J.L. Perry, que je ne connaissais pas avant cette rencontre fortuite, est une romancière qui a connu le succès en Australie et en Angleterre.

Que raconte »Bastard »? 

Quatrième de couverture

Il croit qu’il ne mérite pas d’être aimé. Elle veut percer la carapace du « salaud »… Bastard par Perry

Carter et Indiana se détestent. Depuis qu’il a emménagé à côté de chez elle, le bad boy fait vivre un enfer à sa voisine, qui le lui rend bien. Mais, derrière ces disputes, les deux voisins sentent bien qu’il y a autre chose. Sous l’agressivité de Carter, on devine beaucoup de souffrance. Abandonné par son père, il se considère comme un « bâtard », indigne de l’affection des autres. Alors quand Indiana surgit dans sa vie, il repousse ses sentiments. Indiana, elle, est douce et optimiste. Et dans les yeux de Carter, elle a vu quelqu’un d’autre, qui l’attire irrésistiblement. Elle est prête à tout pour faire tomber ses défenses… et découvrir si Carter n’est qu’un « bâtard »…

« Bastard » c’est l’histoire d’une rencontre, je dirais même de plusieurs rencontres. Les rencontres entre les personnages de Carter et d’Indianna, mais aussi entre les personnages et le lecteur et enfin entre une auteure et son lectorat. 

C’est le récit d’un Bad boy dont la façade et la carapace sont malmenées par Indiana. Cette dernière qui est innocente mais qui a de la répartie. Ce mélange détonnant de personnalités donne lieu à des scènes et des dialogues saisissants. Nous sommes portés par l’émotion. Les actions s’enchaînent à un rythme effréné. On passe des rires aux larmes, de la déception à l’envie en passant par la colère. Certaines révélations vont vous attendrirent, d’autres vont vous donner envie de crier « VICTOIRE ». Des scènes erotico-romantiques qui sont palpitantes. 

Une rencontre. Un  » Je te fuis, tu me suis ». Un lien indéfectible malgré une apparente inimité. Ils sont le support de l’un et de l’autre. 

Mais pourquoi décidé de parler de ce roman?  

Deux éléments m’ont motivé pour écrire ce papier. Tout d’abord, c’est un roman à deux voix, celle d’Indianna et celle de Carter, qui donne deux points de vue à une même situation, deux ressenti différents. Je salue les talents d’écriture de l’auteure qui donne à chacun des personnages une réelle personnalité, identité et façon de s’exprimer. 

D’autre part, car le roman est divisé en deux parties, le présent et 5 ans plus tard. Cela m’a légèrement perturbée mais on comprend vite que les personnages ont réellement évolué dans leur vie sentimentale et professionnelle. 

En bref  

En ressort de ce roman, une ambiance globale qui nous berce au gré des émotions et des ressentis des personnages. 

Amitié – Amour – Sexualité – Sensualité et Passion sont les maîtres mots de ce roman. J’ai adoré et je le recommande vivement. 

 

 

 

BUJO et doodles

Bonjour à tous et toutes,

Ce mois de décembre à été le mois des nouvelles et bonnes (je l’espère) résolutions. Je préfères les prendre et les commencer début décembre comme ça elles deviennent de bonnes habitudes pour l’année à venir.

J’ai décidé de me mettre à manger plus de fruits et légumes de saisons selon les mois. J’ai listé ceux-ci dans mon Personal book (BUJO) et d’y ajouter une marque et des annotation selon les goûts de mon cher et tendre.

Ensuite, je me suis enfin décidé à dessiner. Cela fait des mois que je m’empêche de faire des petits dessins dans mon BUJO, pensant n’être pas assez douée. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai illustré mon mois de décembre de fruits et légumes.

Voici le résultat

               

 

C’est un premier essai. J’ai bien mis 10 minutes par doodle mais je suis fière de ma production et plus particulièrement de mon doodle de poireau.

Sans titre

Le mois prochain, on remet ça. On mange mieux et on s’améliore en dessins.

Mon Personal Book me prend de plus en plus de temps. Je m’y organise. J’y inscrit mes moments forts et cela me procure beaucoup de bien. Je pense garder cette forme d’organisation pour 2019.

C’était Ynowebookaddition

Petit retour sur « Bohemian Rhapsody » de Bryan Singer

Bonjour à tous et toutes, 

Le 17 novembre dernier, je suis allée au cinéma. Sur place, mon compagnon me convainc d’aller voir « Bohemian Rhapsody » à la place des « Animaux fantastiques » (imaginez le débat). Je m’avoue vaincue et nous nous retrouvons dans la salle où la moyenne d’âge des cinéphiles étaient de 50 ans. (Je me sentait un peu seule). 

La salle est remplie. J’écoute un peu les conversations autour de moi, que des fans! (je me sens moins seule). Ils n’attentent qu’une seule chose, être emporté par Freddy et son groupe. Le film commence et nous voilà happé par l’énergie qui se dégage de Rami MaleK. 

Sauf que pendant le film, à aucun moment, on ne voit l’acteur. Il s’est complètement effacé derrière Freddy Mercury. Sa démarche, son attitude sur scène, ses mimiques, je voyais Freddy Mercury. Les autres membres du groupe ne sont pas en reste. Ben Hardy est un parfait Roger Taylor (batteur du groupe Queen). Joseph Mazzello s’efface derrière John Deacon et enfin Gwilym Lee pour interpréter le grand Bryan May.

Ce biopic de 2h15 retrace la naissance du groupe Queen, la vie de Freddy Mercury, son mode de vie et leurs shows à couper le souffle. En parlant de SHOW, les 20 dernières minutes du film sont dédiées au LIVE AID. Ces minutes sont magiques, je n’étais pas née lors de ce concert mais j’y étais. La carrière de Queen retracée en 20 minutes. Ces instants permettent de vacillé entre euphorie, frissons. On est y et ON CHANTE! Plusieurs personnes dont moi, je l’avoue, nous sommes surpris à fredonner puis chanter avec le groupe. 

Plusieurs références à POP-CULTURE sont faites dont une qui m’a fait mourir de rire. Mike Mayers fait référence au film Wayne’s wold et la scène culte de la voiture. JUSTE HILARANT. 

J’ai laissé ce film décanté pendant quelque jours pour être la plus objective possible mais qui peut être objectif face à un tel phénomène. 

J’adoré ce film et je le reverrai sans hésiter! 

Titres écoutés pendant l’écriture de cet article :  Queen – Live AID 1985 Full Concert (Best Version) (HD) 

C’était Ynowebookaddition

Nouveau matériel de papeterie

Bonjour à tous et toutes,

Il y a quelques jours, je passe devant chez Action avec mon compagnon et il me rappelle que j’ai vu une vidéo qui compare les feutres Posca et les feutres imitations Action et que ces derniers étaient aussi bien et bien moins chères. Je voulais effectivement comparer ces marques.

Une fois n’est pas coutume, quand tu rentres chez Action, tu sais que tu ne vas pas ressortir les mains vides. Donc nous avons acheté :Sans titre

une paire de ciseau. En effet, pour découper des images, j’utilisais les paires de ciseaux de la maison, qui sont énormes et que je ne pouvais mettre dans ma petite trousse. J’en ai trouvé une paire pour 0.59€,

 

Sans titre

8 feutres « type » Posca pour 3.99€ que j’ai testé et le rendu est vraiment impressionnant

Sans titre

un cahier aimanté rose avec une jolie phrase inspirante écrite dessus.

et enfin une boite à bijou mais que j’ai décidé d’utiliser pour y ranger mon petit matériel de papeterie comme les trombones, le washi tape, …

Je surfe également sur pas mal de blog et sur énormément de chaine YT pour m’inspirer et trouver de « nouveaux jouets ».

En effet, ne me sentant pas forcément à l’aise avec les doodles, j’en ai parlé à une amie qui tient le blog Voz’s Little World et qui montré une vidéo super pour apprendre à réaliser de jolis petits dessins : ici

Je trouve que cette chaine YT est top et nous permet de tester de nouvelles choses sans trop sortir de notre zone de confort.

Les illustrations proviennent du site Action. 

Musique écoutée pendant l’écriture de cet article : Hot Chelle Rae – Don’t Say Goodnight

 

C’était Ynowebookaddition

 

 

Petit retour sur Venom

Bonjour à tous et toutes,

Ce dimanche 21 octobre 2018, je suis allée au cinéma pour voir Venom en 4Dx avec mon amoureux et mon frère.

C’est ma deuxième expérience avec la 4Dx. La première était pour le film Ready Player One, que j’avais adoré par ailleurs.

Venom, si je devais le décrire en quelques mots, je dirais drôle, efficace et dynamique, par sa mise e scène et ces scènes d’action.

Niveau action

Le film fait le travail. Il est tout ce qu’on attend d’un Marvel : dynamique, drôle et captivant. Cependant, certaines scènes sont parfois illisibles due à la rapidité et à la netteté des plans. Cela faisait un effet brouillon.

Niveau humour

Ce film est hilarant. Venom et Eddy (Tom Hardy) ont une relation très puissante. Ils sont là l’un pour l’autre. Eddy est la conscience de Venom. Venom est l’armure d’Eddy. A deux, ils forment une équipe de choc.

Le tout forme un film efficace, qui m’a beaucoup plus.

J’ajouterais que l’expérience en 4Dx rend le film plus captivant, attrayant.

P.S. Attention, pas d’entracte

C’était Ynowebookaddition

 

 

 

BUJO?

Bonjour à toutes et tous,

Pendant ma réflexion sur le fait de reprendre ou non ce blog, j’ai découvert une vidéaste Elise Francise « propulsé par madmoiZelle.com » où elle publie entre autres des vidéos sur la créativité et comment s’exprime ou bien des vidéos sur le BUJO (Bullet Journal). C’est un ouvrage qui sert notamment à s’organiser.  

J’avais arrêté ce concept d’organisation car je me sentais à l’étroit dans le format que j’avais choisi et je ne m’y retrouvais pas dans mes activités. J’avais donc éclaté mon BUJO en 3 cahiers, deux où je m’organisais et un où je me laissais aller à une certaine forme de créativité, l’écriture.

Après avoir vu la dernière vidéo de Elise Francisse sur le BUJO (octobre), qu’elle pense renommer car le terme n’est pas en adéquation avec ce qu’elle fait de son carnet (je pense la même chose), et le fait qu’elle ait créé une planche d’illustrations pour le mois, j’ai décidé de me lancer et de reprendre le blog et le « BUJO ». Les trois prochains mois seront une phase de tests, d’essais en tout genre.

Page de garde. Les illustrations sur fond jaune sont de @Elise Francisse

Je vous présente donc les premières pages de mon « BUJO » pour le mois d’octobre.

Sur la « page de garde » du mois, j’ai décidé de noter en plus du nom du mois, d’y ajouter les différents noms proposé par la communauté d’Elise Francisse pour renommer le BUJO. J’avoue avoir une préférence pour  « Personal Book » ou « Personal Journal »

 

Page « Jarre à idées »

 

 

Voici une vision globale du mois.

J’ai mal calculé mon coup et les six derniers jours se retrouvent collés l’un à l’autres. Mais pour une fois, j’ai décidé de ne pas recommencer et de seulement modifier ce que j’avais en tête.

 

 

 

S’en suivent des pages que je n’avais jamais fait avant … phase de tests oblige 🙂

 

 

 

 

 

Par exemple, une page sur deux phases de la lune qui ont lieu ce mois-ci, j’y noterai si  j’ai senti une différence dans mon comportement, sur mon sommeil, …

La page « Quelques mots » va me servir de « mémoire ». Je vais y noter un événement qui m’a marqué, une conversation qui m’a touché, …

Enfin, un semainier qui se présente comme suit. J’ai décidé de fonctionner par semaine. De cette manière, je pourrais écrire des choses ou pas entre deux semaines s’il m’en prends l’envie.

Je garde un agenda classique ( acheté chez HEMA) ou je pourrai prendre des rendez-vous ou m’organiser sur le long terme.

J’espère que cet article vous permettra d’avoir des idées de pages pour votre BUJO ou de vous y mettre à BUJOTER 🙂

C’était Ynowebookaddition

Chanson écoutée pendant la rédaction de cet article : Not enough by Our lady pease 

 

Lire la suite de « BUJO? »